La Maison

Tristan Piotto, Alexis Larrieu, Zoé Klecka et Anastasia Lebedeva se rencontrent en 2016. Ils font tous les quatre partie de la troupe universitaire de théâtre de Bordeaux Montaigne. C’est en mars 2017 qu’ils commencent à travailler ensemble sur le spectacle Le Grand Incendie. Emilienne Edmond les rejoint à ce moment-là.
Installée à Bordeaux et créée officiellement en janvier 2019, La maison de création Le Grand Incendie, qui porte le même nom que leur premier spectacle, est née du désir commun de ces cinq artistes de construire ensemble une aventure collective.
Manifeste
– Le Grand Incendie n’est ni une troupe, ni une compagnie : systèmes pyramidales et hiérarchisées composées d’un·e dirigeant·e et de ses compagnons.
– Le Grand Incendie n’est pas un collectif, système horizontal où le·a metteur·se en scène a disparu afin que la direction et les tâches soit partagées par tous les membres du groupe.
– Le Grand Incendie n’est pas un bureau de production qui accompagne, produit et diffuse des projets artistiques de diverses structures.
– Le Grand Incendie est une maison, une maison de création.
– Le Grand Incendie est géré par une famille, composée actuellement de cinq jeunes artistes, où les décisions sont prises au consensus et de manière collégiale. Malgré les richesses individuelles, nous défendons une identité artistique et esthétique, un projet commun de création contemporaine. Nous défendons à la fois l’organisation et la pensée collectives, mais aussi la spécificité et l’exigence des postes et métiers de chaque membre du groupe.
– Le Grand Incendie est une maison expérimentale et transdisciplinaire, proposant des objets artistiques singuliers : théâtre, danse, performance, cinéma, littérature, radio…
– Le Grand Incendie est un studio, un laboratoire où l’organisation, la méthode de travail et le processus de création sont réinventés à chaque projet. Les artistes sont créateur·ice·s, auteur·e·s, libres et autonomes, uni·e·s et réuni·e·s dans un système circulaire, et relié.e par un·e metteur·se en scène, garant·e de l’esprit du projet.
– Le Grand Incendie est une demeure festive, où de nombreux·ses collaborateur·ice·s, invité·e·s et ami·e·s viennent travailler avec nous sur un ou plusieurs projets.
– Le Grand Incendie travaille dans des lieux culturels officiels et institutionnels (théâtre, musée, galerie…), mais également dans des espaces spécifiques et alternatifs (rue, appartement, parking…). Nous développons nos projets à la fois sur un territoire (Bordeaux métropole), mais également dans un réseau national et international.
– Le Grand Incendie repense l’espace du spectateur·ice·s – regardeur·se·s à chaque projet, d’un point de vue scénique et scénographique, afin qu’ils·elles puissent à sa manière habiter nos territoires. La culture est un service public. Notre porte est donc ouverte à toutes celles et ceux qui veulent vivre avec nous le temps d’une histoire.
– Le Grand Incendie se veut queer et hors-norme, et par conséquent bouscule les standards concernant le genre, l’amour, les relations, la sexualité et le pouvoir.
– Le Grand Incendie défend la vision que le texte n’est pas le matériau central, autoritaire et intouchable d’un objet artistique. Lumière, son, corps, voix, jeu, image, costume, décor sont au même rang que la matière textuelle. Ce tout constitue à chaque projet une réflexion autour du langage, de l’expression et de la représentation.
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star